Négociations annuelles obligatoires : la CFDT déplore l'échec des négociations sur les rémunérations minimales dans la branche AFB

Publié le 08/07/2016 à 11H30 (mis à jour le 11/07/2016 à 14H07)
Paris,  le  25  février  2015. Les Négociations  annuelles  obligatoires sur les rémunérations  se sont soldées par un échec dans la branche AFB, l’Association française des banques. Un regret pour la CFDT, première organisation syndicale du secteur, qui considère que la revalorisation de 1,5 % proposée par l’AFB aurait permis de compenser l’inflation.

Le projet d’accord prévoyait également la création de minima de branche à 20 ans d’ancienneté  pour les cadres niveaux H (32 485 euros), I (39 695 euros) et J (47 960 euros), ainsi que la création d’un minima pour les cadres de 50 ans et plus (33 500 euros). Pour la CFDT, ce projet allait dans le sens du dernier accord, conclu en 2013, qui visait notamment à assurer un minima de branche à la quasi- totalité des salariés.

Lire la suite...

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS