Nouveaux modes d'organisation du travail : travailler partout, oui mais pas n'importe comment ni n'importe quand !

Publié le 29/03/2018 (mis à jour le 29/03/2019)

Dans ce numéro du magazine CFDT Banques et Assurances, nous analysons les nouveaux modes d'organisation du travail et leurs impacts sur les conditions de travail des salariés. Nous revenons également sur les raisons pour lesquelles le CDI d'opération ne sera pas mis en oeuvre dans la branche AFB, et ce à l'initiative de la CFDT.

Édito : AU COEUR DES CHANGEMENTS, LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

 

Yolande SoléLes progrès dans les domaines de l’intelligence artificielle bouleversent l’environnement concurrentiel des entreprises qui s’interrogent sur la stratégie à adopter et l’organisation de leur activité. Ils sont aussi source de réflexions pour les entreprises, repenser l’organisation du travail, optimiser les processus avec l’automatisation intelligente, décentraliser les lieux de travail, gagner des milliers de mètres carrés de bureaux, et donc accroître leur rentabilité et leur croissance
économique font partie des pistes.
Par ailleurs, le changement du monde du travail annoncé, induit notamment par ces nouvelles technologies du numérique et de l’intelligence artificielle, est vécu comme anxiogène par les salariés qui ne voient dans ce changement que la vision d’un avenir incertain, sans y percevoir une quelconque amélioration de leur condition. Cela vient s’ajouter à une insatisfaction croissante de leurs conditions de travail et d’une augmentation sans précédent du stress. Dans ce contexte, les salariés de nos secteurs professionnels voient dans certaines organisations du travail comme le télétravail une solution à leurs problèmes. Celui-ci peut être une des pistes envisagées, mais l’évolution des organisations du travail ne se cantonne pas qu’au télétravail. Si le dernier sujet posé sur la table par le gouvernement de l’allongement de la durée du travail n’apporte qu’un peu plus de trouble chez nos concitoyens et risque d’ajouter des tensions à celles existantes dans notre pays, la question de la qualité de vie au travail portée depuis plusieurs années par la CFDT revient sur le devant de la scène.
En effet, comment suggérer aux salariés d’allonger la durée du travail alors qu’ils se plaignent aujourd’hui de conditions de travail qui génèrent stress, insatisfaction et démotivation ? La CFDT n’a pas l’intention de lier les deux sujets, car notre objectif est d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés, quel que soit leur temps de travail. Si les salariés redoutent les répercussions de ces évolutions sur leurs métiers, si certains craignent de perdre leur emploi, nous percevons également que ces nouvelles technologies pourraient leur permettre de travailler autrement, leur apporter une plus grande autonomie, redonner un sens à leur travail, pouvoir concilier vie privée et professionnelle, en reconfigurant l’activité en termes de temps et de lieu.
Il nous faut donc profiter de l’opportunité pour discuter avec le patronat et le gouvernement des propositions que nous portons avec les salariés sur ces sujets et en premier lieu au sein des entreprises de nos secteurs d’activités.
Il nous est donc apparu nécessaire, parallèlement au soutien que nous apportons aux équipes CFDT qui négocient dans les entreprises, de revenir sur les différents modes d’organisation du travail à travers ce magazine destiné à tous nos adhérent(e)s.

Yolande Solé, Secrétaire nationale

couv  Mag 454Sommaire

Comprendre
Nouveaux modes d’organisation du travail
Travailler partout, oui mais... pas n’importe
comment ni n’importe quand !

Analyse
Branche AFB
Le CDI d’opération ne sera pas mis en oeuvre

Focus
Banques : NAO 2019
Assurances : NAO 2019