Magazine juillet-août 2017 : l'évaluation professionnelle, entre bonnes pratiques et dérives

Publié le 06/07/2017 à 15H00
Dans ce numéro de CFDT Banques et Assurances, il est question de l'évolution des méthodes d'évaluation professionnelle, des pratiques du secteur bancaire face aux risques climatiques ainsi que du fonctionnement du chèque syndical, notamment à travers l'expérience d'AXA.

Édito : la CFDT en action face aux évolutions

Chantal Marchand Emmanuel Macron l’a annoncé, le chèque syndical fera partie d’une des six ordonnances de mise en place de la réforme du Code du travail. Une initiative qui peut s’avérer intéressante compte tenu de la situation paradoxale du fonctionnement du syndicalisme en France. Alors que le taux de syndicalisation reste particulièrement faible, les avancées obtenues par les organisations syndicales profitent pourtant à tous.
Ce faible taux pose, de fait, la question du financement des activités syndicales, qui nécessitent pourtant des moyens importants. La généralisation du chèque syndical peut-elle être une réponse à ce paradoxe ? La réponse reste ouverte comme le montre l’expérience d’AXA France, présentée dans nos pages, qui fait ressortir les vertus mais aussi les effets pervers de ce système.
Dans ce numéro, nous consacrons aussi un article à l’évaluation professionnelle ou plus exactement à la tendance des entreprises à user des critères comportementaux pour évaluer leurs salariés. Nos équipes sont en effet de plus en plus confrontées à des méthodes d’évaluation contestables et risquées pour les salariés.
Deux cas significatifs vous sont présentés ici, celui d’HSBC pour lequel la Fédération a du ester en justice pour faire annuler un dispositif d’évaluation contraire au droit. Dans le cas du Crédit Mutuel Arkea, l’équipe CFDT a dénoncé le dispositif mis en place par le groupe mais la direction a trouvé une parade en laissant la responsabilité au salarié d’être évalué ou non sur des critères comportementaux. Ces deux exemples montrent l’investissement et la réactivité dont fait preuve la CFDT face à des situations toujours plus complexes juridiquement et une déloyauté avérée de certaines directions.
À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous subissons une vague de chaleur étonnante à cette époque de l’année. Le changement climatique est bien là, n’en déplaise aux climato-septiques ! C’est donc fort à propos que ce magazine vous livre une analyse des pratiques du secteur financier face aux enjeux climatiques et même si tout n’est pas « tout vert », nous sommes ravis de constater que le sujet avance dans la bonne direction.
Pour conclure, et avant une rentrée qui sera sans doute brûlante au niveau de l’actualité sociale, l’équipe de la Fédération se joint à moi pour vous souhaiter à tous d’excellentes vacances... pleines de soleil.

Chantal Marchand, Secrétaire nationale

Vignette mag 435Sommaire

Comprendre   
L'évaluation professionnelle : entre bonnes pratiques et dérives
Crédit Mutuel Arkea : une méthode d'évaluation contestée

Analyse
Risque climatique et secteur financier : la nouvelle donne

Focus
Le chèque syndical : comment ça fonctionne ?
Le bon de financement syndical : l'expérience AXA